Conseils et entretien

Nouveau service : cirage, glaçage et patine uniquement au 35, avenue de Versailles - 75016 Paris - France

Entretien et polissage (avec la crème)

Choisir une crème d'un coloris un peu plus clair que le cuir, pour lui garder sa teinte (ou au contraire légèrement plus foncé, si l'on désire accentuer celle-ci). Dépoussiérer la chaussure à la brosse. Appliquer la crème à l'aide de deux doigts réunis et enveloppés d'un morceau de chiffon. Opérer par petites touches légères circulaires. Des ronds apparaissent, dont le lustre augmente à chaque application. Plus celui-ci augmente, moins on doit prendre de crème sur le chiffon. Après un temps de séchage des deux chaussures, les faire reluire avec une brosse douce.

Glaçage (avec le cirage)

Pour obtenir une patine d'un brillant intense, continuer le lustrage en remplaçant la crème par le cirage. Appliquer celui-ci non plus en prélèvements concentrés, mais étalé sur le chiffon. Masser le cuir toujours en rond avec la même légèreté. Terminer chaque application en mouillant le chiffon d'une goutte d'eau, ce qui aura pour effet de glacer la cire. Donner le coup de chiffon de coton final, de préférence les chaussures aux pieds, au moment de sortir. La crème à appliquer est un composé de cire d'abeille et de lanoline, toute composition à base de silicone étant évidemment à exclure de votre nécessaire à cirage. Utilisez notre cirage exclusif John Foster.

Voici les principales règles à respecter impérativement

Tout d'abord, il faut disposer au minimum de quatre paires de chaussures, chacune d'elles étant portée une journée avant de se reposer quarante-huit heures. Porter la même paire trois ou quatre jours d'affilée est une erreur car la chaleur et l'humidité de la transpiration brûlent le cuir de l'intérieur, condamnant de ce fait les souliers à une durée de vie écourtée. Puis, rappelons que l'usage d'embauchoirs en bois, à enfiler dans la chaussure dès que l'on se déchausse, est indispensable. La forme est à la chaussure ce que le cintre est au costume. L'embauchoir permet au soulier de sécher et se reposer sur sa forme, donc sans déformation, ni apparition de plis indésirables. Mais attention : les embauchoirs en matière plastique ne sont pas efficaces puisqu'ils ne permettent pas l'évaporation de l'humidité et au contraire ils déformeraient la chaussure en ne tendant pas suffisamment le cuir. Enfin, confirmons que l'utilisation d'un chausse-pied doit aussi devenir une habitude.

Découvrez le nouveau catalogue JF 2012